Aromasante.fr » Mon corps » Tout savoir sur les anticorps monoclonal dans la moelle osseuse

Tout savoir sur les anticorps monoclonal dans la moelle osseuse

Le corps humain possède différents moyens de défense lorsqu’un corps étranger, aussi appelé antigène, y pénètre.

Lorsque le corps est saint, et qu’un antigène pénètre (bactérie, virus), certaines cellules immunitaires, les lymphocytes B se différencient en plasmocytes et ces derniers vont secréter des anticorps. Ce sont les anticorps qui vont lutter contre tout corps étrangers. Lorsque les anticorps sont sécrétés par la même lignée de lymphocytes B (une cellule qui donne plusieurs clones), on les appelle anticorps monoclonaux.

Les anticorps monoclonaux peuvent être utilisés pour une thérapie, en particuliers chez les personnes immunodéprimés (personnes ayant de faibles défenses immunitaires).

Comment obtenir des anticorps monoclonaux ?

Les plasmocytes sécrétés dans la moelle osseuse ont une durée d vie très limité, c’est pour cette raison que la production d’anticorps monoclonaux in vitro dans un laboratoire a longuement été très difficile à réaliser.

Les anticorps monoclonaux étaient directement prélevés du sang d’un animal auquel on avait injecté un antigène connu. Cependant cette méthode ne portait pas toujours ses fruits car la quantité sécrétée était trop faible et leur pureté laissait à désirer.

De nos jours, il existe des méthodes plus élaborée qui permettent d’avoir des résultats plus concluants. On peut obtenir une quantité bien plus importante d’anticorps grâce à une technique développée en 1979 par les deux scientifiques César Milstein et Georges Köhler. Les anticorps prélevés de la rate d’un animal sont couplés avec des myélomes (cellules tumorales). On met en culture cellulaires ces anticorps prélevés afin d’obtenir des anticorps monoclonaux purs.

Utilisation des anticorps monoclonaux

Plusieurs chercheurs estiment que les anticorps monoclonaux pourraient être le meilleur remède pour des maladies qui n’ont pas de traitement.

Les anticorps monoclonaux sont largement utilisés en médecine, notamment dans le domaine de la cancérologie. Ces anticorps iront se fixer sur une cellule cancéreuse pour indiquer au corps la présence de cette dernière et ainsi son élimination peut se faire. C’est un excellent moyen de traiter le cancer du sein. En résumé, voici certaines des utilisations des anticorps monoclonaux :

  • Microscopie : les anticorps dirigés contre une cellule ou un agent spécifique et couplé à une molécule fluorescente permettent aux chercheurs d’avoir des observations au microscope à fluorescence.
  • Cancérologie : ils aident considérablement à détecter les cellules tumorales pour permettre à l’organisme de les détruire.
  • Épidémiologie : par exemple si une épidémie de grippe frappe, les vaccins pourront être faits d’anticorps monoclonaux, c’est un excellent moyen pour les personnes immunodéprimées de se protéger.

Y a t-il des effets secondaires ?

Il y a possibilité d’observer des réactions chez certains patients au cours des premières perfusions. Cependant, l’intensité de ces réactions diminuera au cours des perfusions, de plus elles ne constituent aucun danger sur la vie du patient.

Même si le traitement grâce aux anticorps monoclonaux semble très prometteur, cette méthode n’est toujours pas au point à 100% et des études sont en cours pour la développer.

+ D'articles ici :